Vitesse

Les Strasbourgeois ont invité Roland Ries à repasser son permis de conduire municipal !

 

Les électeurs Strasbourgeois ont participé fortement à la consultation sur les zones 30 voulue par Roland Ries et ont largement rejeté ce projet.

 

Ce résultat n’était pas acquis d’avance.

 

La communication municipale allait à sens unique en s’apparentant davantage à une propagande officielle qu’à un véritable débat démocratique.

 

Les moyens financiers et matériels déployés pour œuvrer en faveur de cette mesure étaient colossaux et ne respectaient d’ailleurs pas la pluralité démocratique. Roland Ries et son équipe jouaient maladroitement sur les peurs et cela les a conduits dans une impasse.

 

La place laissée aux opposants, qui n’étaient pourtant pas bien nombreux à vouloir s’engager, était nulle, aussi bien dans les courriers adressés aux Strasbourgeois qu’aux agents de la CUS. Roland Ries est même allé jusqu’à bloquer l’envoi de 2000 courriers que j’ai du coup financés par mes propres moyens.

 

Pire encore, le mode de consultation qui ne respectait pas l’anonymat des votants n’encourageait guère à se prononcer pas plus d’ailleurs que le mode de dépouillement.

Ce n’est qu’après avoir sollicité la CNIL, que l’organisation de celui-ci a gagné en transparence et en fiabilité, ce que démontre d’ailleurs ce résultat négatif qui aurait pu être différent en d’autres circonstances…

 

Malgré toutes ces contraintes et malgré les omissions faites par Roland Riescomme l’augmentation importante et brutale des tarifs de la CTS au 1er Juillet, les Strasbourgeois ont rejeté cette schnaps-idée qui ne visait en fait qu’à faire la communication de Roland Ries au niveau national.

 

 

Ce résultat constitue aussi, comme souvent lors des référendums, un indicateur de popularité du pouvoir en place.

Ce non massif comporte donc aussi une certaine marque de rejet de cette municipalité.

Il faut bien le dire : Les Strasbourgeois ont invité Roland Ries à repasser son permis de conduire municipal !

 

Enfin, cette consultation fait éclater au grand jour les divisions profondes qui animent cette équipe municipale. Elles soulèvent de nombreuses inquiétudes sur la bonne conduite des affaires municipales pour les 34 mois à venir.

Plus que jamais, avec mes collègues, nous demeurons vigilants pour que l’intérêt supérieur des strasbourgeoises et des strasbourgeois soit préservé de ces querelles claniques.

Limitation de la vitesse à Strasbourg : Mon pasage à Alsace 20


 

Il n’y a pas de vision globale des déplacements à Strasbourg !

 

Interpellation relative à la limitation de la vitesse à 30km/h
(S
econd tour de parole)
Conseil Municipal du 28 Février 2011

A voir en vidéo en cliquant ICI

Monsieur le Maire,

J'ai bien pris note des réponses que vous venez de m'apporter. Pour autant, je n'arrive toujours pas à vous rejoindre tant sur la forme que sur le fond.

Pour la forme, vous privez les strasbourgeois d'un débat contradictoire et transformez la question en une forme de plébiscite qui s'apparentera à un "pour ou contre" Roland Ries.

Sur le fond, nous avons bien compris que cette mesure vise surtout à faire la chasse à la voiture. Entre les augmentations du stationnement payant en ouvrage comme sur le domaine public, la suppression des places de stationnement, ce passage à 30km/h et l'instauration des péages urbain qui se profilent, cela ne fait plus aucun doute.

Cette volonté pourrait avoir du sens si d'un autre coté le développement des transports en commun, l'incitation à y avoir recours, était réellement au cœur de votre politique.

Malheureusement, les augmentations successives des tarifs de la CTS que vous avez décidées ainsi que la suppression de la gratuité pour 35000 de nos concitoyens a été un très mauvais coup porté à l'augmentation de l'usage de ces transports.

A cela, votre décision de ne pas réaliser prioritairement les extensions du tramway vers les bassins de vie qui en ont le plus besoin
je pense à Koenigshoffen et à l'Ouest de l'agglomération,
je pense à la Roberstau,
je pense au cœur du Neuhof,
mais de rendre prioritaire Kehl et Illkirch, ville du président Bigot, a été un nouveau mauvais coup porté à l'augmentation de l'offre des transports en commun.

Qui plus est, je n'oublie pas que vous avez réduit l'offre de service, le cadencement du tram vers la gare, l'Elsau et la Montagne Verte.

Si vous voulez réduire la place de la voiture en ville il faut d'un autre coté améliorer l'offre des dessertes et rendre les transports en communs économiquement plus attractifs pour un maximum d'usagers.
A l'heure où le pouvoir d'achat de nos concitoyens est limité, ce que vous prenez d'une main, vous devez à mon sens le redonner de l'autre, en faveur des transports en communs.
Malheureusement, ce que vous proposez à nos concitoyens c'est la double peine. Matraquage des automobilistes, matraquage des usagers ! On se demande où est la vision globale ?

Pour conclure, je trouve ridicule d’habiller cette décision sous le prétexte fallacieux de la sécurité routière et de la protection de l’environnement.
Il n’y a qu’à regarder les compteurs des automobiles, leur consommation aux cents, pour comprendre qu’elles consomment plus à 30km/h en surrégime qu’à 50. Cela vaut aussi pour les autoroutes où les bouchons génèrent davantage de pollution à 10km/h qu’à une vitesse de croisière de 110. Cet argument me fait penser à la fausse bonne idée des ampoules basse consommation, obligatoires aujourd’hui qui, certes consomment moins d’électricité mais qui sont très polluantes, avec un impact carbone lourd car fabriquées en Chine et surtout dangereuses pour la santé !
Quant à la sécurité routière, j’aimerai bien avoir les chiffres exacts des accidents, le nombre de blessés et de décès à Strasbourg car je suis convaincu que ce sont les routes départementales les plus dangereuses et les plus accidentogènes ! Ce n'est pas bien de jouer sur les peurs…

Je vous remercie. 

Circulez (lentement) il n’y à rien à voir !

La décision unilatérale et prise en catimini par Roland Ries, de transformer Strasbourg en une gigantesque zone 30, à l’exception de quelques axes, constitue une véritable marque de mépris à l’encontre des conseils de quartier, des forces vives mais aussi des élus du conseil municipal.

Personne n’a été consulté en amont de cette décision, déjà définitive à en croire le tapage médiatique fait autour.

En guise de concertation, on nous promet l’envoi d’un courrier-questionnaire rédigé exclusivement par Roland Ries et ses proches donc en l’absence de tout débat contradictoire, comme cela est de mise dans n’importe quelle démocratie. 

On ne sait pas qui recensera les retours des courriers, les réponses des électeurs et qui finalement annoncera le résultat de ce prétendu "sondage". Enfin si, nous savons, ce sont Roland Ries et ses amis. C’est dire la fiabilité d’une telle usine à gaz dépourvue du moindre contrôle.

La forme est déplorable mais le fond l’est tout autant.

Alors qu’un tel dispositif aurait besoin d’une analyse fine sur l’ensemble du territoire de la ville et de mesures adaptées à chaque situation en concertation avec les habitants et les forces vives de chaque secteur, Roland Ries va  imposer brutalement une zone 30 sur toute la ville et déterminer arbitrairement quels seront les rares axes à demeurer à 50km/h.

OUI, il y a des secteurs résidentiels, des abords d’écoles, des rues fortement piétonnes et cyclistes qui mériteraient de passer en zone 30 et peut-être même en zone 10 mais NON, il ne faut pas appliquer une telle mesure aveuglément sur toute la ville !

Je solliciterai Roland Ries sur cette question lors du prochain conseil municipal.  

Enfin, si Roland Ries ne compte interroger que les 140 000 électeurs et non les 272 000 résidents strasbourgeois, je l’invite alors à faire l’économie de son pseudo sondage en saisissant l’occasion des élections cantonales (qui concernent 6 cantons sur 10 à Strasbourg) pour organiser un large débat sur la question et consulter les électeurs strasbourgeois de manière réellement démocratique, en toute transparence, c'est-à-dire dans les urnes à travers un référendum local, seul dispositif à entrer dans un cadre légal !
De plus, la concomitance d’une telle consultation le jour des élections cantonales permettra de réduire considérablement le coût de ce référendum

Que Roland Ries se le dise, nous ne nous laisserons pas enfermer dans son « circulez (lentement) il n’y à rien à voir ! »

Jean-Emmanuel ROBERT
Conseiller Municipal et Communautaire de Strasbourg

Photos

Retrouvez-moi sur Facebook

  • La Taverne Française - Strasbourg - Journal des spectacles
    La Taverne Française - StrasbourgJournal des spectaclesLe bar «La taverne Française» se situe entre les arrêts de tram Gallia et République, à Strasbourg. La Taverne Française 12 rue de la Marseillaise 67000 Strasbourg Tel : 03 88 24 57 89. Agrandir le plan. Commentaires. Il n'y a actuellement aucune ... […]
  • Strasbourg cherche toujours son pigiste - Eurosport.com FR
    Strasbourg cherche toujours son pigisteEurosport.com FRStrasbourg s'est mis en quête d'un pigiste médical, qui peut être non-JFL. Mais deux semaines après l'annonce de la blessure de son pivot français, la SIG n'a toujours pas trouvé de nouveau joueur. "C'est compliqué. On a assez peu d'argent et on a ...Le Limoges CSP de r […]
  • Grandes écoles: rapprochements et fusions en série - Le Monde (Blog)
    Grandes écoles: rapprochements et fusions en sérieLe Monde (Blog)Pour l'EM Strasbourg et l'ESC Rennes, il s'agit d'abord de rapprocher leurs concours puisque les deux établissements proposeront dès cette année aux candidats issus de classes préparatoires une inscription commune aux épreuves écrites du concours ... […]
  • Pronostic Limoges - Strasbourg - meilleuresCotes.com
    Pronostic Limoges - StrasbourgmeilleuresCotes.comAujourd'hui à 20h30, Limoges affronte Strasbourg dans le cadre de la Pro A. meilleuresCotes.com vous propose ses conseils pour faire votre pronostic et bien parier sur Limoges - Strasbourg. Nous vous proposons le comparateur de cotes de ce match. […]
  • Fitch a les clefs du succès - Le Figaro
    Le FigaroFitch a les clefs du succèsLe FigaroStrasbourg a mis le temps pour dénicher le «successeur» de Rashad McCants. Mais les habitués du Rhénus ne devraient pas être déçus d'avoir attendu… La SIG annonçait en effet l'arrivée de Gerald Fitch il y a un peu plus de trois semaines, soit un mois ...et plus encore » […]