2014

Vers une démocratie interne plus aboutie à l’UMP

 

J’avais adressé début septembre, à l’ensemble des militants  UMP de la première circonscription, ma lettre ouverte aux différents candidats à la présidence de l’UMP dans laquelle j’appelais à un renforcement démocratique du processus de désignation de nos candidats pour les prochains scrutins, à l’organisation de primaires internes, et plus globalement à une meilleure participation des militants à la vie de notre mouvement.
Vous trouverez ci-dessous, en cliquant sur l'image, les courriers de réponses qu’ont bien voulu m’adresser François FILLON et Jean-François COPE, qui prennent position et formulent en la matière un certains nombre de propositions.

 

Roland RIES déjà en campagne ?

 

 

 

 

Lundi, lors du conseil municipal de Strasbourg, nous avons obtenu confirmation que la ville avait passé un marché à bons de commande intitulé « Prestation régie et logistique pour les « rencontre du Maire » » pour un montant de 85 000 euros.

Ces rencontres correspondent aux 10 réunions programmées par Roland RIES entre le 13 septembre 2012 et le 14 février 2013.

A cette somme déjà conséquente, se rajouteront le coût des supports de communication, leur impression mais aussi leur distribution par un prestataire privé (En 2011, ce coût était de 13 212.50 euros…).

 

Après, les 73 212.50 euros engagés en 2011 pour les 10 réunions de mi-mandat (voir ma précédente intervention ICI), cela commence à faire beaucoup d’argent public consacré à la communication politique du Maire et de son équipe.

 

Pourquoi avoir recours à un prestataire extérieur qui facture la réunion à
8 500 euros ? La ville n’était-elle pas en mesure d’organiser ces réunions en interne ? Notre collectivité dispose pourtant de sonos, de micros, de vidéoprojecteurs, d’écrans, d’agents compétents en la matière alors pourquoi dépenser autant ?

 

En ces temps difficiles pour les finances publiques, j’estime que ces dépenses sont déplacées et surtout inutiles.

 

En fait, en perspective des prochaines échéances municipales, il s’agit pour la majorité municipale de vendre l’image de Roland RIES en ayant recours à des moyens scéniques dignes de groupes musicaux !

 

En l’espèce, ce n’est pas la collectivité qui devait financer cette prestation mais bien le Parti Socialiste et leurs alliés d’Europe Ecologie Les Verts !

Passage sur RBS Strasbourg du 7 septembre

 

Retrouvez mon passage dans l’émission Live and DI animée par Stéphane Bossler.

 

J’y parle cumul des mandats, statut de l’élu, élections internes de l’UMP, nécessaire démocratisation de l’UMP et des élections municipales de 2014.

 

Pour écouter, cliquez sur le lecteur (Flèche orange)

 

 

Lettre ouverte aux candidats à la présidence de l’UMP

 

 

Au soir du 28 novembre prochain, les militants de l’Union Pour un Mouvement populaire auront désigné leur nouveau Président.
La personnalité qui aura été élue aura d’abord la lourde tâche d’organiser notre mouvement avec pour objectif prioritaire la reconquête des territoires.

Elle devra tout mettre en œuvre pour préparer au mieux les élections municipales, cantonales, européennes puis sénatoriales programmées en 2014 voire en 2015.

 

Lors de ces rendez-vous il ne s’agira pas de prendre une revanche sur le passé, mais bien de préparer l’avenir en sachant adapter notre projet et notre message aux nouvelles réalités du terrain. En clair, savoir se remettre en question pour permettre à notre mouvement et surtout à nos candidats, de proposer à nos concitoyen(ne)s une nouvelle espérance, une alternative, une perspective.
Cet élan, passera d’abord par la désignation rapide des candidats qui seront chargés de défendre nos valeurs.
C’est sur cette question que notre mouvement doit en priorité entamer sa révolution interne. Trop de fois des candidatures ont été imposées d’en haut. Trop de fois elles ont fait l’objet de négociations entre états-majors, entre « notables » souvent adeptes du conformisme, rétifs au changement et à tout renouvellement, au mépris de la base, de nos militants et même des élus de terrain.

 

J’appelle nos prétendants à la présidence de l’UMP à s’engager en faveur d’une plus grande démocratisation du processus d’investiture.
 

Nos candidats à des scrutins uninominaux mais aussi nos têtes de listes doivent à l’avenir être désignés directement  par nos militants, à l’issu d’un débat interne et d’un vote démocratique et transparent comme cela est en cours pour la désignation du président de l’UMP.
Pour les scrutins de liste, la composition de ces dernières devra également être entérinée par les suffrages des adhérents.
Localement,  Roland Ries et le Parti Socialiste avaient su entamer cette nécessaire démocratisation du processus de désignation lors des dernières élections municipales à Strasbourg. Cette initiative avait généré une véritable dynamique de campagne, donné une légitimité forte à toute son équipe et permis d’éviter les traditionnelles querelles provenant des éventuels déçus, qui font généralement leur apparition au moment même où la campagne est censée battre son plein.

 

A l’UMP, nous devons tirer les conséquences de ces nouvelles exigences auxquelles aspirent la majorité de nos militants, qui ont fait le choix, pas toujours évident, de s’engager dans une formation politique.
Nous ne devons pas avoir peur du débat démocratique. Nous ne devons pas craindre l’avis de nos militants.
Au contraire, nous devons en faire une force et nous appuyer sur leur énergie, leurs compétences, leur intelligence, leur bon sens.

 

Aussi j’appelle nos candidats à la présidence de l’UMP à permettre, à l’ensemble de nos militants, de désigner démocratiquement, avant octobre 2013, leur future tête de liste aux municipales et d’entériner la composition de la liste que cette personne aura élaborée dans le dialogue et la concertation.
A Strasbourg, nos 1200 adhérents doivent pouvoir s’exprimer librement !

 

Notre mouvement doit également mener une nécessaire réflexion et être force de propositions sur la question du statut de l’élu (local comme national), sur la question du cumul des mandats, des fonctions et des indemnités, que nos concitoyens ne comprennent plus, voire rejettent.
Au XXIème siècle, les responsabilités qui pèsent sur celle ou celui qui préside un exécutif local, ne lui permettent plus d’exercer en même temps un mandat parlementaire.
Je défends l’interdiction du cumul de ces mandats. Les collectivités territoriales comme les grandes villes ou les grandes agglomérations ont besoins d’un maire ou d’un président à temps plein !

 

Au moment où nous nous présentons devant les électeurs, les règles doivent être claires. Ils doivent savoir pour quoi ils s’engagent. Ils doivent savoir que l’équipe qu’ils auront placée aux responsabilités – en premier lieu sa tête de liste – se consacrera exclusivement à son mandat sans courir plusieurs lièvres à la fois.

 

La future présidence de l’UMP devra prendre les échéances les unes après les autres en ne faisant l’impasse sur aucun scrutin.
C’est à travers une implantation locale réussie et un enracinement dans nos territoires qu’il sera ensuite possible de penser plus sereinement à des échéances plus lointaines comme la prochaine élection présidentielle.

 

Voilà ce qu’attend, comme beaucoup de nos adhérents et sympathisants dont j’ai toujours été proche et à l’écoute, le militant UMP et élu municipal de terrain que je suis.
Voilà, par-delà les qualités personnelles des différents candidats en lice, ce qui déterminera mon choix dans cette élection interne.

 

Jean-Emmanuel ROBERT
Conseiller municipal et communautaire
Délégué de la 1ère circonscription du Bas-Rhin et conseiller national de l’UMP

Courrier aux militants UMP de la Première Circonscription

 

 

Cher(e)s ami(e)s militant(e)s de l'UMP,

 

Une page vient de se tourner avec les élections présidentielles et législatives. Les Français ont définitivement choisi l’alternance et la Gauche détient désormais tous les leviers du pouvoir tant au niveau national que local.

 

Demain les socialistes n’auront plus aucun prétexte ni excuse pour justifier leurs erreurs et leurs échecs.

 

La Droite républicaine quant à elle, doit dans sa diversité se reconstruire autour de ses valeurs que sont l'équité, l’ordre, le mérite, le travail, la responsabilité… Ces valeurs, ce sont aussi le mouvement, l’innovation, la création, la lutte contre les injustices.

 

Elle devra aussi se reconstruire autour d’un projet mobilisateur tout en s’opposant fermement aux mesures néfastes concoctées par le nouveau Gouvernement pour le pays. Elle doit surtout retrouver l’esprit de conquête, se rassembler pour incarner dès les élections intermédiaires de 2014 une nouvelle espérance, une alternative, une perspective.
 

Au sein de l’Union pour un Mouvement Populaire, il nous faudra, plus que jamais, avoir le courage de garder les yeux ouverts pour regarder les problèmes en face. Il nous faudra sans cesse dire la vérité à nos concitoyens.

  

Avec 210 sièges à l’Assemblée Nationale la Droite républicaine se situe à un niveau aussi bas qu’en 1981. A Strasbourg, le bilan est en demi-teinte puisque nous avons perdu la 2ème circonscription malgré l’engagement fort et l’omniprésence sur le terrain de Jean-Philippe MAURER, mais heureusement sauvé, même si c’est sur « le fil du rasoir », la circonscription d’André SCHNEIDER.

 

Dans la nôtre, avec Anne HULNÉ, il n’a pas été possible de battre le député sortant, comme cela était hélas prévisible. Mais les objectifs que nous nous étions assignés ont été remplis : empêcher sa réélection dès le 1er tour, permettre à l’UMP d’être présente au 2ème tour dans toute la circonscription, dans tous les cantons, ce qui n’avait pas été le cas dans plusieurs secteurs lors des élections cantonales de l’année dernière.

Les scores réalisés sont respectables (28% le 10 juin et près de 39% le 17 juin) : ils sont à mettre en perspective avec la vague rose nationale, l'évolution de la sociologie strasbourgeoise qui se paupérise fortement, la crise économique sans précédent que nous subissons depuis 2008 et qui a fait tomber toutes les majorités en Europe, mais aussi le redécoupage électoral très défavorable.

Ce résultat constitue une base solide pour l’avenir qu’il appartiendra de faire fructifier d’ici les jours meilleurs.

 

Nous en sommes fiers car c’est aussi dans les moments difficiles qu’il convient d’aller au combat pour défendre nos couleurs. Rester aux abris lorsque les vents mauvais soufflent n’a jamais fait partie de mon engagement politique. Et cette valeur nous la partageons ensemble avec Anne HULNÉ, dont je salue le courage et la détermination.

 

Nous remercions du fond du cœur toutes celles et tous ceux qui nous ont apporté leur aide, par leur suffrage, leur soutien moral ou financier, par leurs encouragements, leur présence à nos côtés sur le terrain, nous permettant ainsi de mener une campagne active et efficace (200 000 tracts distribués, 30 000 courriers personnalisés mis sous plis et expédiés, 2000 affiches collées, près de 200 procurations collectées…). Merci aussi à ceux qui nous accompagné sur les marchés, en porte à porte ou qui ont pris le temps de nous organiser des réunions d’appartement.

 

Avec Anne, nous organiserons à la rentrée une soirée conviviale pour témoigner notre gratitude aux uns et aux autres pour leur engagement pendant la présidentielle et les législatives. 

Photos

Retrouvez-moi sur Facebook

  • La Taverne Française - Strasbourg - Journal des spectacles
    La Taverne Française - StrasbourgJournal des spectaclesLe bar «La taverne Française» se situe entre les arrêts de tram Gallia et République, à Strasbourg. La Taverne Française 12 rue de la Marseillaise 67000 Strasbourg Tel : 03 88 24 57 89. Agrandir le plan. Commentaires. Il n'y a actuellement aucune ... […]
  • Strasbourg cherche toujours son pigiste - Eurosport.com FR
    Strasbourg cherche toujours son pigisteEurosport.com FRStrasbourg s'est mis en quête d'un pigiste médical, qui peut être non-JFL. Mais deux semaines après l'annonce de la blessure de son pivot français, la SIG n'a toujours pas trouvé de nouveau joueur. "C'est compliqué. On a assez peu d'argent et on a ...Le Limoges CSP de r […]
  • Grandes écoles: rapprochements et fusions en série - Le Monde (Blog)
    Grandes écoles: rapprochements et fusions en sérieLe Monde (Blog)Pour l'EM Strasbourg et l'ESC Rennes, il s'agit d'abord de rapprocher leurs concours puisque les deux établissements proposeront dès cette année aux candidats issus de classes préparatoires une inscription commune aux épreuves écrites du concours ... […]
  • Pronostic Limoges - Strasbourg - meilleuresCotes.com
    Pronostic Limoges - StrasbourgmeilleuresCotes.comAujourd'hui à 20h30, Limoges affronte Strasbourg dans le cadre de la Pro A. meilleuresCotes.com vous propose ses conseils pour faire votre pronostic et bien parier sur Limoges - Strasbourg. Nous vous proposons le comparateur de cotes de ce match. […]
  • Fitch a les clefs du succès - Le Figaro
    Le FigaroFitch a les clefs du succèsLe FigaroStrasbourg a mis le temps pour dénicher le «successeur» de Rashad McCants. Mais les habitués du Rhénus ne devraient pas être déçus d'avoir attendu… La SIG annonçait en effet l'arrivée de Gerald Fitch il y a un peu plus de trois semaines, soit un mois ...et plus encore » […]