Jusqu’au bout du mandat de Roland Ries, de légitimes questions morale et éthique se posent !

DSCF3095Officiellement, la campagne de Roland Ries devait être dirigée par un duo composé de Mathieu Cahn et d’Alain Fontanel.
Dans les faits, nous nous apercevons que le maitre à penser de Roland Ries demeure son directeur de cabinet, Jean-François Lanneluc.
Dans le cadre de la cérémonie des vœux à la presse, ce dernier lui a d’ailleurs conseillé de se taire, de ne pas trop en dire sur le bilan de son mandat. Je peux le comprendre tant ce bilan est les maigre.

Nous découvrons qu’outre la parole de Roland Ries, Jean-François Lanneluc contrôle aussi sa campagne et qu’il s’est notamment occupé de la réalisation de son premier document dont il assure à présent la promotion. « L'adresse de Roland Ries à tous les Strasbourgeois ne prétend pas avoir un côté trop solennel » affirme-t-il notamment.
Cette manière de procéder n’est pas nouvelle. Jean-François Lanneluc avait déjà utilisé les moyens de la collectivité pour communiquer sur les résultats des primaires socialistes. Comme si cela était son rôle ou celui de la collectivité !

Ce mélange des genres est déplacé. Il pose la question du statut de Jean-François Lanneluc qui est salarié de la ville mais aussi de l’utilisation des moyens de la collectivité. Soit il est directeur de cabinet et dans ce cas, il doit se consacrer à ses fonctions à temps plein dans le respect des règles fixées par le code électoral notamment en matière de financement de campagne. Soit il s’occupe de la campagne de Roland Ries et dans ce cas, il doit se mettre en disponibilité et cesser d’utiliser les moyens de la Ville.

Comme cela est le cas depuis 2008, une nouvelle fois, Roland Ries et son équipe jouent avec les règles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>