Nouvelle hausse des tarifs de la CTS !

pourcentageDepuis le début du mandat de Roland Ries et de Jacques Bigot, les tarifs de la CTS ont fortement augmenté.

Trois tarifs symbolisent bien cette politique.
1) Le prix du ticket simple qui est passé de 1,30€ à 1.60€ au 1er février 2012 (+23%)
2) Le prix de l’aller retour qui est passé de 2,50€ à 3€ (+20%)
3) Le prix de l’abonnement qui est passé de 40€ à 45.60€ (+14%)

Le conseil de CUS qui se tiendra le 3 mai prochain devra à nouveau entériner une hausse moyenne de 1.89% des tarifs de la CTS.
Pour la première fois depuis le début du mandat, celui du ticket simple ne progressera pas. Une nouvelle hausse l’aurait en effet rendu beaucoup plus cher que le litre d’essence…

En revanche le prix d’un aller retour sera porté à 3.10€ (+24% depuis le début du mandat Ries/Bigot) et celui de l’abonnement à 46.40€ (+16% depuis le début du mandat).

Toutes ces hausses ont été plus importantes que le pouvoir d’achat de nos concitoyens et surtout plus importantes que l’inflation entre mars 2008 et avril 2012 (+8.9%). Elles sont clairement injustes !

Pour justifier cette nouvelle augmentation des tarifs, l’exécutif communautaire évoque une progression des coûts de fonctionnement de la CTS de 2 millions d’euros en 2013 et ce, bien qu’il se congratule des augmentations de la fréquentation, des recettes clients ou du nombre d’abonnés. Ou est donc la cohérence ?

La politique menée à la CTS n’est pas bonne que ce soit pour les usagers qui en payent le prix fort depuis 2008 ou pour la société d’économie mixte elle-même.
Il faut arriver à maitriser les dépenses de fonctionnement de la CTS. Il faut surtout arrêter de vouloir réaliser des lignes tram qui s’annoncent d’ores et déjà fortement déficitaires comme cela sera le cas pour l’extension du réseau vers Kehl ou Illkirch.
Jacques Bigot et Roland Ries doivent prioriser les secteurs où la demande est extrêmement forte, comme cela est le cas vers l’Ouest de l’agglomération, de manière à améliorer la rentabilité du réseau.

Un commentaire à propos de “Nouvelle hausse des tarifs de la CTS !

  1. Le capital est détenu à près de 80 % par des collectivités locales . Majoritaire en sièges au conseil d’administration , la CUS choisit le président du conseil d’administration : Roland Ries ( sénateur – maire de Strasbourg , vice-président de la CUS ) depuis mai 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>