« La sécurité publique est la première des libertés »

 

 

Interpellation lors du Conseil Municipal du 24 septembre 2012

 

Titre : Sécurité Publique à Strasbourg – Création d’une Zone Prioritaire de Sécurité au Neuhof

 

 

Monsieur le Maire, Chers collègues,

 

Je débutais une précédente interpellation en vous rappelant que « La sécurité publique est une question importante. Elle constitue la première des libertés car elle touche au quotidien de nos concitoyens. Ce sont d’ailleurs les plus faibles qui en sont généralement les premières victimes.» Voilà plus de 4 années que vous êtes aux responsabilités. Voilà plus de 4 années que vous nous expliquez qu’en matière de sécurité tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles à Strasbourg.

 

D’ailleurs, lors de chacune de nos interventions sur le sujet, y compris à cette précédente interpellation, il nous est systématiquement répondu que tout va très bien et que tout va même de mieux en mieux.

 

Et voilà que nous découvrons durant l’été que le nouveau ministre de l’intérieur, Manuel Valls, à peine nommé, décide de placer le quartier du Neuhof en zone prioritaire de Sécurité. Le trafic de drogue, la petite délinquance, les voitures brûlées sont mises en avant pour justifier ce classement.

 

Ce n’est pas une découverte pour nous. Cela fait 4 ans que j’interviens régulièrement sur ce sujet afin de vous demander de ne pas relâcher les efforts. Cela fait 4 ans que je demande de la transparence, une communication claire et incontestable des chiffres au niveau municipal comme au niveau du ministère de l’intérieur, quelque soit leurs couleurs politiques. Lors de ma précédente interpellation je déplorais d’ailleurs qu’au niveau national comme au niveau local, aussi bien à droite qu’à gauche, nous ne soyons pas capables de communiquer un bilan conforme à la réalité vécue par nos concitoyens.

 

Ces trois dernières semaines, j’ai lu attentivement plusieurs reportages effectués par la presse dans les secteurs concernés. Ils confirment ce que nous vivons au quotidien sur le terrain et ce que nous observons. Rodéo de scooters ou de quads, circulation sans casque, deal, mineurs qui font le guet et le plus insupportable parfois passage de la police nationale ou de la police municipale sans intervention à la clé. La photographie qui illustrait la une des Dernières Nouvelles d’Alsace sur le sujet est accablante. On y voit 7 scooters, aucun des conducteurs ne porte de casque et, cerise sur le gâteau, ils barrent les voies du tramway le tout avec une voiture de police qui les croisent en passant son chemin comme si de rien n’était. Ce deux poids, deux mesures est insupportable et incompréhensible pour bon nombre de nos concitoyens auxquels on ne laisse rien passer lorsqu’ils commettent une infraction au volant ou à vélo. Je suis favorable à cette tolérance zéro mais encore faut-il qu’elle soit appliquée à tous et partout ! Je sais bien que cela ne vient pas des agents de Police eux-mêmes. Ils ne font qu’obéir aux ordres et sont les premiers à se plaindre de ne pas avoir le droit d’intervenir. Vos propos lors de votre première réunion de campagne au Neuhof, vendredi dernier, illustre parfaitement ces consignes « Quand il y a infraction, il doit y avoir sanction mais sans mise en danger ». Concrètement, cela signifie que si les infractions sont commises par des individus qui sont capables de répliquer, de se lancer dans un rodéo, de déclencher des émeutes, de casser un tribunal, les forces de l’ordre ont pour consigne de laisser passer alors que pour un citoyen qui a encore le respect de l’uniforme, les consignes sont plus fermes et suivies d'effets !

 

A partir du moment où de telles exceptions sont tolérées, monsieur le Maire, la sanction devient insupportable pour ceux qu’elle touche, surtout en cette période économique difficile.

 

Outre la photographie, les propos tenus par les habitants sont tout aussi surréalistes et révèlent leur résignation « On est chez eux ici, on n'est pas chez nous. La police, elle fait déjà son travail, c'est le gouvernement qui n'applique pas les lois. Ici, c'est la loi des délinquants. » Idem dans un article d’un journal gratuit. La situation décrite est la même. Et à la menace que pourrait constituer le classement en Zone Prioritaire de Sécurité pour les délinquants, ces derniers avertissent déjà « Si les flics débarquent avec des Flash-Balls, nous aussi on peut les recevoir. On a déjà des plombs qui sont prêts »

 

Ces menaces sont inacceptables. Tout doit être mis en œuvre pour combattre ces comportements. Tout doit être mis en ouvre pour stopper ces trafics. Tout doit être mis en œuvre pour que la loi soit appliquée de manière uniforme sur l’ensemble de la ville. Il faut mettre fin à ces consignes de laxisme qui ne font qu’aggraver la situation ! Tout doit être mis en œuvre pour permettre aux forces de l’ordre d’intervenir et la Police doit être vraiment soutenue. Tout doit mis en œuvre pour que Strasbourg ne connaisse pas un retour en arrière en matière de sécurité qui la ramènerait aux heures les plus sombres des années 90.

 

Aussi, le traitement de la sécurité publique étant une coproduction entre l’Etat, la ville et la CUS, je souhaite connaitre les réponses concrètes que vous comptez apporter pour rétablir l’ordre sur la totalité du territoire Strasbourgeois. Comment comptez-vous accompagner l’action du gouvernement à travers cette ZPS ? Allez-vous revenir sur votre décision de geler l’extension de la vidéosurveillance qui a pourtant fait ses preuves ? D’autres secteurs seront-ils classés en zone prioritaire ? A mon sens, le Neuhof n’est pas le seul quartier concerné par ces phénomènes et d’autres mériteraient sans doute la même attention.

 

Je vous l’ai déjà dit et écrit à plusieurs reprises par le passé, Monsieur le Maire, dans le cadre de la lutte contre la délinquance, nous serons toujours à vos cotés.

 

Ce n’est que tous ensemble, par delà nos clivages, que nous arriverons à endiguer ce fléau qui pourrit le quotidien de nos concitoyens.

 

D’avance, je vous remercie pour vos réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Photos

Retrouvez-moi sur Facebook

  • La Taverne Française - Strasbourg - Journal des spectacles
    La Taverne Française - StrasbourgJournal des spectaclesLe bar «La taverne Française» se situe entre les arrêts de tram Gallia et République, à Strasbourg. La Taverne Française 12 rue de la Marseillaise 67000 Strasbourg Tel : 03 88 24 57 89. Agrandir le plan. Commentaires. Il n'y a actuellement aucune ... […]
  • Strasbourg cherche toujours son pigiste - Eurosport.com FR
    Strasbourg cherche toujours son pigisteEurosport.com FRStrasbourg s'est mis en quête d'un pigiste médical, qui peut être non-JFL. Mais deux semaines après l'annonce de la blessure de son pivot français, la SIG n'a toujours pas trouvé de nouveau joueur. "C'est compliqué. On a assez peu d'argent et on a ...Le Limoges CSP de r […]
  • Grandes écoles: rapprochements et fusions en série - Le Monde (Blog)
    Grandes écoles: rapprochements et fusions en sérieLe Monde (Blog)Pour l'EM Strasbourg et l'ESC Rennes, il s'agit d'abord de rapprocher leurs concours puisque les deux établissements proposeront dès cette année aux candidats issus de classes préparatoires une inscription commune aux épreuves écrites du concours ... […]
  • Pronostic Limoges - Strasbourg - meilleuresCotes.com
    Pronostic Limoges - StrasbourgmeilleuresCotes.comAujourd'hui à 20h30, Limoges affronte Strasbourg dans le cadre de la Pro A. meilleuresCotes.com vous propose ses conseils pour faire votre pronostic et bien parier sur Limoges - Strasbourg. Nous vous proposons le comparateur de cotes de ce match. […]
  • Fitch a les clefs du succès - Le Figaro
    Le FigaroFitch a les clefs du succèsLe FigaroStrasbourg a mis le temps pour dénicher le «successeur» de Rashad McCants. Mais les habitués du Rhénus ne devraient pas être déçus d'avoir attendu… La SIG annonçait en effet l'arrivée de Gerald Fitch il y a un peu plus de trois semaines, soit un mois ...et plus encore » […]